Le 3ème ennemi du mariage: la mauvaise intendance

Céline et Victor, deux étudiants fraîchement sortis de l'université, avaient décidé de démarrer ensemble une entreprise informatique. Ils s'y connaissaient bien et envisageaient ce projet avec sérénité. Ils s'étaient d'ailleurs répartis la tâche. Céline s'occupait du suivi des commandes et des relations avec les clients. Victor quant à lui gérait les finances et l'administration. Le nouveau concept qu'offraient Céline et Victor attirait les foules. Ce fut le choc lorsque deux ans plus tard, ils annoncèrent leur cessation d'activité. L'entreprise, si prometteuse, n'avaient cependant pas réussi à prospérer.  La raison de ce désastre résidait dans la mauvaise gestion dont le couple avait fait preuve. En effet, Victor oubliait fréquemment de payer les factures de l'entreprise. Celle-ci s'accumulaient, creusant ainsi des dettes importantes. Céline était souvent en retard dans la livraison des commandes. Petit à petit, ils avaient perdu la confiance de leurs clients. Ils avaient aussi fait des achats inconsidérés et avait ainsi perdu le capital initial de l'entreprise. Ils étaient à présent en banqueroute.

A l'instar d'une entreprise, la mauvaise intendance peut causer la perte d'un mariage. La gestion financière est l'une des causes majeures de désaccord parmi les époux. Souvent, les conjoints ont deux profils d'intendance opposés. L'un va être économe, l'autre sera dépensier. L'un considérera que l'achat doit être réfléchi et mesuré, l'autre au contraire sera conduit par sa spontanéité. Ainsi, la manière dont nous administrons les biens que Dieu nous donne aura des répercussions sur notre foyer. Notre degré de maturité quant à l'intendance de nos finances, de notre vie professionnelle, de notre temps, de nos dons et talents, et de nos possessions va se révéler déterminant dans le mariage. Comme pour toutes choses, soyons équilibrés!

Questions de reflexion personelle : 

-          Ai-je une gestion responsable de mes finances ? comparez vos dettes et vos actifs.

-          Quelle est ma position concernant les dîmes et les offrandes ?

-          Ai-je une vie professionnelle relativement stable ? Est-ce que j'ai déjà garder un emploi plus d'un an ?

-          Suis-je capable de mettre mes biens au service des autres sans rien recevoir en retour ? (Par exemple : prêter ma voiture, donner ma télé, offrir mes vêtements etc.)

-          Ai-je une gestion équilibrée de mon temps ? Évaluez le temps que vous passez dans vos différentes activités et comparez le temps alloué pour le travail, les loisirs, la famille, l'église, le développement personnel.

MariageCynthia AlvesComment